Tour Romane Sanary

L’histoire de la Tour Romane

Lorsqu’on regarde le blason de la ville de Sanary, on remarque la présence d’une tour. Il s’agit de la Tour Romane. Cette tour est également citée dans la devise de la ville qui est « La Tour protège la cité » (Turris civitatis custodia).

Elle a été érigée vers la fin du 13e siècle. Jusqu’en 1536, elle servait de tour de défense militaire contre les attaques en provenance de la mer. En 1323, on renforça les armes de la Tour après le passage du sénéchal de Provence, Robert de Millet.

La Tour Romane servit de prison à partir du XVIe siècle. Cependant, des canons étaient toujours présents et fonctionnels.

Actuellement, la Tour Romane héberge le musée Frédéric Dumas. Ce dernier étant un natif de Sanary, pionnier de la plongée autonome. Le musée raconte sur 3 niveaux, l’historique de la plongée sous-marine du temps de Frédéric Dumas, Philippe Tailliez ainsi que Jean-Yves Cousteau. On y apprécie également de nombreuses pièces d’archéologie sous-marine.

La Tour Romane surplombe la ville de Sanary avec ses 21.5 m de haut, répartie en 3 niveaux. La largeur de cette forteresse est de 8 m. Elle se démarque par l’épaisseur de ses murs qui font 180 cm.

Avant de devenir un musée, le premier niveau de la Tour Romane servait de magasin. On retrouvait ensuite, au premier étage, le poste de garde ainsi que l’endroit où se couchaient les officiers.  Au dernier niveau, on retrouvait le colombier et le stock d’armes.

Aujourd’hui, une fois arrivée en haut de la tour, on apprécie la beauté de la ville de Sanary et son port, en hauteur.

La tour est ouverte au grand public de 14 h à 19 h, tous les jours. L’entrée est gratuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.