exilés allemands de Sanary

L’histoire des exilés allemands de Sanary

La Deuxième Guerre mondiale a causé de nombreux tumultes. Parmi eux, la prise de pouvoir du troisième Reich, Adolf Hitler, en Allemagne, est intimement liée à l’histoire de Sanary-sur-Mer. En effet, elle a permis à une trentaine d’Allemands de s’exiler dans la ville et à construire une partie de son histoire.

Pourquoi des Allemands se sont exilés à Sanary ?

Adolf Hitler a pris le pouvoir en 1933. Il a ordonné à ce que tous les livres qui ne valorisent pas l’esprit allemand soient brûlés. Cette action a causé la fuite de nombreux écrivains et intellectuels allemands. Ils pensaient que l’exil les épargnerait d’une éventuelle atteinte à la liberté. Ils craignaient également pour leur vie.

La plupart de ces exilés ont choisi la France comme terre d’exil. C’est ainsi que de 1933 à 1944, Sanary a accueilli de nombreux artistes et écrivains allemands. Parmi les grands noms qui ont trouvé refuge dans la ville, on peut citer Moïse Kisling, Thomas Mann, mais aussi Lion Feuchtwanger. Beaucoup d’autres grands noms de la littérature allemande viennent s’ajouter à ces derniers comme Wilhem Herzog qui est à l’origine de la biographie de Clemenceau.

La plupart de ces exilés seront internés au Camp des Milles un peu plus tard. D’autres ont pu s’enfuir avant l’invasion des Allemands.

Les maisons historiques laissées par les exilés

Au cours de leur passage, les exilés allemands ont laissé des traces. Mis à part les œuvres littéraires écrites par certains, beaucoup ont habité des maisons qui marquent l’histoire de Sanary. Parmi elles, vous avez :

  • Le Moulin gris, demeure de Franz Malher (toujours visible),
  • La villa Tranquille où habitait Thomas Mann (détruite),
  • La villa Valmer, propriété de Lion Feuchtwanger (toujours visible),
  • Villa Mas de Carreirade où séjournait Franz Hessel (toujours visible).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.