histoire de la ville de Sanary

Petite histoire de la ville de Sanary

La Provence est intimement liée à l’histoire chrétienne. La présence de nombreux monuments dédiés au Christianisme en témoigne. Sanary n’échappe pas à la règle. Dans la lignée de son histoire, la ferveur du Christianisme et le passage des Romains se constatent un peu partout.

De Saint-Nazaire à Sanary

Depuis toujours, Sanary a affiché sa dévotion au christianisme. En l’an 1100, les abbés de Saint-Victor avaient érigé à la place du port actuel, le prieuré de Saint-Nazaire. La Tour Romane qui a servi de tour de défense contre les attaques en provenance de la mer a été édifiée au 13ème siècle. C’est autour de cette tour qu’on a construite le premier village qui va prendre le nom de Saint-Nazaire. À cette période, Saint-Nazaire appartenait au territoire d’Ollioules.

Au 16ème siècle, le seigneur de ce territoire a aménagé les alentours du prieuré de Saint-Nazaire afin d’y construire un port. Son objectif était d’exporter les produits locaux. Vers la fin du 17ème siècle, en 1688, Louis XIV a accordé la séparation de la bourgade avec le territoire d’Ollioules. Toutefois, on n’a changé officiellement le nom Saint-Nazaire en Sanary que le 12 novembre 1890.

Les monuments qui ont marqué l’histoire de Sanary

Au fil des années, de nombreux monuments ont marqué l’histoire de la ville de Sanary :

  • La Chapelle Notre-Dame-de-Pitié : visible à l’ouest de la ville, sur la colline de Portissol. Elle est présente à Sanary depuis 1560. On y trouve de nombreux ex-voto racontant l’histoire des pêcheurs de la ville.
  • L’église Saint-Nazaire : elle se trouve à la place de l’ancien prieuré et de l’ancienne église de paroisse. Le maire Michel Pacha a ordonné sa construction, malgré la réticence de la population, vers la fin du 19ème siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.